samedi 5 mai 2018

Larves de Cétoines

Tous les ans à la même époque je nettoie mes 3 carrés potagers que j'ai laissé au repos pendant tout l'hiver.
Et tous les ans, ils sont habités par des larves de cétoines, j'en retire à chaque fois des dizaines !!

Photo Internet

Ma récolte


La plupart ont rejoint le compost et les autres serviront de repas aux oiseaux !!

Il ne faut pas confondre la larve de cétoine (gros cul, petite tête)

Et celle du hanneton (grosse tête, petit cul)
Photo internet

J'ai copié ça du net, c'est toujours très intéressant :

Décomposition des matières organiques

La larve de cétoine est précieuse : elle contribue largement au fonctionnement des écosystèmes en permettant le recyclage de la matière organique. En se nourrissant des déchets végétaux, elle permet leur décomposition en humus (par exemple en milieu forestier ou dans une couche épaisse de BRF) ou en compost (dans le composteur !). Le processus de décomposition est donc plus rapide et plus homogène dans un composteur où vivent des larves de cétoine.

Pollinisation des fleurs

Les cétoines adultes sont utiles elles aussi, car elles font partie des insectes pollinisateurs. Elles se nourrissent du nectar des fleurs (ainsi que des fruits très mûrs et des exsudats de sève) et apprécient également le pollen : elles "broutent" les étamines. Et comme leur corps est couvert de petits poils, elles transportent avec elles le pollen des fleurs visitées et facilitent ainsi la pollinisation. Elles contribuent donc à la reproduction des espèces, ainsi qu'à la fructification des plantes cultivées (arbres fruitiers, légumes, etc.).

Des larves bien inoffensives pour les plantes

Malheureusement pour les cétoines, leurs larves, gros "vers" dodus blancs grisâtres, ont une allure un peu inquiétante pour le jardinier, qui peut facilement les confondre avec des larves indésirables qui se nourrissent de racines : vers gris (larves de noctuelle) et vers blancs (larves de hanneton). Trop souvent, les larves de cétoine présentes dans le compost sont donc détruites par le jardinier zélé, peu désireux de voir les racines de ses plantes grignotées par des bestioles voraces. C'est une erreur, car contrairement aux larves de noctuelle et de hanneton, les larves de cétoine se nourrissent exclusivement de végétaux morts, elles sont donc absolument sans danger pour les plantes.

3 commentaires:

  1. Tu as bien raison de publier ce rappel...il y a encore trop de jardiniers qui détruisent les cétoines en les confondant avec les hannetons !

    RépondreSupprimer
  2. Il faut dire que ce n'est pas évident de faire la différence !!

    RépondreSupprimer
  3. Si la larve de cétoine est poilue comme le montre la photo, alors, chez moi, ce sont bien des larves de hannetons que je détruis dès que j'en trouve une ! Elle me semble bien vorace !

    RépondreSupprimer